Première Leçon



Difficile:

Qu'est-ce que c'est "La Première Leçon"?


Vendredi 15 février, les étudiants français ont donné leur première leçon au gouvernement. 11 000 étudiants ont refusé d'aller au lycée et se sont rassemblés à Paris pour leur première grève. Des centaines se sont mobilisés devant le Ministère de la transition écologique à Paris pour protester contre l'inaction politique face au dérèglement climatique. Les étudiants ont l'intention de faire la grève tous les vendredis jusqu'au 15 mars (date prévue de la grève générale internationale). Chaque vendredi, les étudiants ont une revendication précise. La première leçon était pour la mise en place "d'un plan ministériel à la hauteur des risques encourus".


Plus difficile:

Qui a lancé le mouvement?


Greta Thunberg est une jeune militante suédoise de 16 ans. Le 28 août 2018, elle avait décidé de ne pas aller à l'école jusqu'aux élections générales du 9 septembre. La Suède venait de faire face à un été dont les vagues de chaleur avait provoqué des incendies de forêts graves. Elle avait exigé que le gouvernement suédois applique les Accords de Paris sur le changement climatique comme il l'avait promis en les signant. Après les élections, elle a continué à protester tous les vendredis. Ses grèves ont retenu l'attention et son discours à la COP24 (Conférence de Katowice de 2018 sur les changements climatiques) a inspiré les jeunes des autres pays à réagir.


Vous pouvez lire son discours complet (version française) ici.


Le plus difficile:

Quelle est l'ampleur du mouvement?


Après le discours de Greta en décembre 2018, plus de 20 000 étudiants ont participé à des grèves dans 270 villes. Ils ont manifesté en Europe, mais aussi en Australie, au Japon et aux États-Unis. Depuis début janvier, le mouvement n'a pas cessé de se répandre. En Belgique et en Suisse en février, on a dénombré plus de 30 000 étudiants qui manifestaient dans les rues. De plus en plus, les étudiants du monde entier répondent à l'appel à une grève internationale le 15 mars 2019 dans le but d'envoyer un message fort aux dirigeants. Les grèves systématiques ont pour objectif de sensibiliser le plus de jeunes possible jusqu'à cette date.


À Paris, on a pu lire des pancartes avec les messages tels que: "Ne restons pas les bras croisés, sauvons les manchots" ou encore: "Ta planète, tu la veux bleue ou bien cuite?". Les portes-paroles des jeunes militants français ont expliqué: "face à l'incompétence du gouvernement, nous entendons lui faire réviser ses bases en terme d'écologie. Chaque semaine, nous adressons à nos dirigeants une revendication précise. Si la réponse n'est pas satisfaisante, nous répondons par une désobéissance civile. En clair, si la copie du gouvernement n'est pas satisfaisante, on la corrige et on la sanctionne".


Vous pouvez regardez cette vidéo qui résume les informations:


Don't miss updates by becoming a member or following MyFrenchBlog on Facebook or Twitter

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon