La réputation des hommes politiques

Updated: Oct 25

Article écrit par CW

Nicolas Sarkozy, François Hollande et Édouard Philippe

(photos de João Pedro Correia et Rémi Jouan https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/)



En général, les Français ont une image plutôt négative des politiciens. On entend souvent dire que les hommes et les femmes politiques sont assoiffés de pouvoir et d’argent et qu’ils ne s’intéressent qu’à leurs propres carrières et ambitions. D’après les sondages, 7 Français sur 10 déclarent penser que leurs politiciens sont « souvent corrompus ».


Qu’est-ce qui renforce cette mauvaise réputation des hommes politiques et est-elle vraiment justifiée ?

Considérons quelques-uns des nombreux scandales politiques qui ont marqué les esprits du public français ces dernières décennies. L’un des scandales les plus récents et choquants est sans doute celui de Nicolas Sarkozy, ancien président de la république française.

En mars 2021 et après un long procès, il a été condamné à 3 ans de prison, dont un an ferme, pour corruption et trafic d’influence. Effectivement, en 2014, M. Sarkozy avait essayé d’abuser de sa grande influence et de sa notoriété avec l’aide de son avocat afin d’obtenir des informations confidentielles de la part d’un haut magistrat. M. Sarkozy n’est d’ailleurs pas le seul président à avoir reçu une peine de prison durant ce siècle: Jacques Chirac avait lui aussi été condamné il y a dix ans pour « détournement de fonds » et « abus de confiance ». Les crimes de Jacques Chirac dataient de l’époque où il était maire de Paris et avait créé une vingtaine d’emplois fictifs.

Le quinquennat de M. Hollande a également été caractérisé par le scandale. En 2014, le magazine français Closer a révélé une liaison secrète entre François Hollande et Julie Gayet, comédienne. L’accusation la plus percutante était que le Président apportait des croissants à sa maîtresse le matin en scooter. En dépit de la médiatisation intense de cette liaison, la popularité déjà basse de François Hollande n’a guère changé. D’après le sondage IFOP, la grande majorité des Français a affirmé que l’affaire faisait partie de sa vie privée et ne concernait donc que lui. D’autres ont dit que cette affaire démontrait l’arrogance et la duplicité des politiciens. Même s’il ne s’agissait donc pas de corruption financière, ce genre de scandales pourrait endommager la volonté du public de se fier à un politicien dont les valeurs morales et éthiques pourraient être considérées comme douteuses.

Brillant au premier rang du baromètre ELABE se trouve Édouard Philippe, Maire du Havre et ancien Premier Ministre, dont 52% des répondants disent avoir une « image positive ».

M. Philippe dépasse depuis longtemps Emmanuel Macron en termes de popularité. Bien entendu, nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi M. Macron a décidé de dire adieu à un Premier Ministre si populaire après les élections municipales en 2020. Le remplacement de M. Philippe avec Jean Castex pourrait tout simplement être une tentative pour plaire à la droite afin de créer un gouvernement centriste. Ceci dit, serait-il cynique de supposer que M. Macron voulait réduire le contraste de popularité entre son Premier Ministre et lui avant les élections présidentielles de 2022?

En conclusion, même si une proportion des Français semblent prêts à pardonner certains de ces scandales, pour la majorité ils pourraient naturellement renforcer l’idée du politicien corrompu, égoïste et ambitieux. D’autant plus que la popularité des politiciens chez les Français ne garantit pas toujours la réussite politique, comme on peut le voir avec Édouard Philippe. Dans tous les cas, une chose à noter est qu’un grand nombre d’électeurs n’a aucune « image » de leurs élus, traduisant peut-être le désintérêt et désengagement des Français envers la politique.


69 views0 comments

Recent Posts

See All