La Lettre d'Emmanuel Macron


Difficile:

Pourquoi cette lettre?


Le 10 décembre 2018, le président de la république a annoncé le lancement d'un grand débat national pour répondre aux revendications des Gilets Jaunes*. Au lendemain de l'acte IX, la lettre est publiée. Elle fait cinq pages (environ 2300 mots). Dans cette lettre, Emmanuel Macron invite "Le plus grand nombre de Français" à débattre et à réagir sur les 35 questions qu'il pose. Le grand débat va durer deux mois; du 15 janvier au 15 mars.


* Les "Gilets Jaunes" est un mouvement social spontané qui est apparu en octobre 2018 à cause de la colère de beaucoup de Français sur la hausse du carburant. Le mouvement s'est élargi et dénonce maintenant "un ras-le-bol" général et l'envie d'un changement. Depuis le 17 novembre 2018, les Gilets Jaunes manifestent chaque samedi. On a appelé le premier samedi: l'acte I.


Le vocabulaire:

le lancement = launch

les revendications = demands

poser = to ask (questions)

durer = to last

apparaître = to appear

la hausse du carburant = increase in fuel prices

en avoir ras-le-bol = to be fed up

manifester= to demonstrate


Plus Difficile:

Que dit la lettre?


Dans sa lettre, Emmanuel Macron reconnaît tout d'abord la colère du peuple:

"Je sais, bien sûr, que certains d’entre nous sont aujourd’hui insatisfaits ou en colère. Parce que les impôts sont pour eux trop élevés, les services publics trop éloignés, parce que les salaires sont trop faibles pour que certains puissent vivre dignement du fruit de leur travail, parce que notre pays n’offre pas les mêmes chances de réussir selon le lieu ou la famille d’où l’on vient. Tous voudraient un pays plus prospère et une société plus juste. Cette impatience, je la partage."


Il cadre ensuite quatre thèmes retenus:

1. Nos impôts, nos dépenses et l'action publique

2. L'organisation de l'Etat et des services publics

3. La transition écologique

4. La démocratie et la citoyenneté


Pour chaque thème, Emmanuel Macron suggère des questions qui pourraient guider le débat. Il dit souhaiter transformer avec les Français, les colères en solutions en utilisant un débat sans tabou:

" Dans les semaines qui viennent, je vous invite à débattre pour répondre à ces questions déterminantes pour l’avenir de notre nation. Je souhaite aussi que vous puissiez, au-delà de ces sujets que je vous propose, évoquer n’importe quel sujet concret dont vous auriez l’impression qu’il pourrait améliorer votre existence au quotidien."


Vous pouvez lire la lettre complète ici: https://www.humanite.fr/la-lettre-demmanuel-macron-aux-francais-666289


Le Plus Difficile:

Que se passe-t-il maintenant?


La publication de la lettre a déjà provoquée plusieurs réactions.

Tout d'abord, certains dénoncent le fait que le président refuse, avant même que le débat ne commence, de discuter des mesures prises sur l'Impôt Sur la Fortune (l'ISF); l'une des revendications principales des Gilets Jaunes. Dans sa lettre, le président écrit: "Nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons prises pour corriger cela afin d’encourager l’investissement et faire que le travail paie davantage. Elles viennent d’être votées et commencent à peine à livrer leurs effets." Est également exclue, toute remise en cause de l'IVG, de la peine de mort et du Mariage pour Tous. Enfin, beaucoup critiquent le manque d'informations fournies sur l’organisation concrète des débats et leur conséquence.


Dès mardi, Emmanuel Macron rejoindra 600 maires et élus de Normandie, pour discuter de l'organisation du débat. Emmanuel Macron et les ministres ont l'intention, pendant deux mois, de se déplacer dans toute la France afin d'inciter les Français à se saisir de l'opportunité de dialoguer. Le bilan du grand débat sera donné en avril.


Selon les sondages, entre 32% et 41% des Français ont l'intention de participer au grand débat. 71% pensent qu'il n'aboutira pas à une amélioration.


Don't miss updates by becoming a member or following MyFrenchBlog on Facebook or Twitter

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon